La question de l'enfant par Véronique Reynier Tassart

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

Les nouveaux tabous

Publié le 25 octobre 2017 à 5:20


Les nouveaux tabous

Depuis les années 70, avec Françoise Dolto, les familles se sont mises à dire aux enfants adoptés qu’ils le sont et cela dès le plus jeune âge. Au point qu’aujourd’hui, il paraitrait incongru de taire l’information.

Pourtant, bien que cette pratique soit passée dans notre culture générale, l’idée sous-jacente, à savoir, qu’apprendre la vérité sur ses origines à l’adolescence ou plus tard est un traumatisme et/ou un vécu de trahison pour l’enfant concerné, semble, elle, beaucoup moins bien comprise ou admise.

En effet, combien de parents cachent-ils le fait que leur enfant est né d’une FIV, d’un don d’ovocyte ou de sperme ? Quel vécu pour ces enfants lorsqu’ils vont découvrir l’information ?

A moindre échelle, pourquoi cacher à ses enfants que le couple s’est rencontré sur internet et inventer une autre histoire ?

Cacher une information instigue la honte sur une partie de l’histoire familiale.

Photo Véronique Reynier Tassart

Catégories : La vie de parents, Le projet d'enfant, Billets d'humeur

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

0 commentaires